L’alcoolisme, un phénomène bientôt résolu ?

Tout le monde connait les lendemains de soirée arrosés, la tête en vrac et tout le reste, bien sûr. Des chercheurs se sont ainsi posé des questions pour savoir comment se retrouver ivre sans pour autant subir les effets secondaires désagréables de l’alcool. Des questions qui ont permis de breveter 90 différents alcosynths.

Alcosynths pour alcool synthétique

Un alcool révolutionnaire, c’est ce qu’a annoncé avoir découvert le chercheur anglais David Nutt. Chercheur pour l’Imperial College London, il aurait mis au point un alcool synthétique destiné à remplacer l’alcool d’ici 2050. Cet alcool spécial baptisé Alcosynthréduit voire fait disparaître les gueules de bois traditionnelles que l’on ressent après avoir été ivre. Un produit tenu encore pour le moment secret, mais qui remue déjà les industriels de l’alcool et leurs puissants lobbies. L’équipe à la tête du projet a déjà en tous les cas proposé au gouvernement anglais d’accepter cet alcool de synthèse afin de limiter les effets de l’alcool traditionnel. Notons qu’en France, l’alcool tue 49 000 personnes chaque année. Elle est la deuxième cause de mort après le tabac parmi toutes les drogues.

Un principe simple pour remplacer l’alcool

L’alcosynth part d’un principe simple qui consiste à mettre un terme à la déshydratation et la transformation des molécules présentes dans l’alcool. En effet quand on boit de l’alcool, le corps de déshydrate ce qui cause la gueule de bois en plus des substances chimiques contenues dans l’alcool qui provoque d’autres effets. Le foie qui élimine l’éthanol convertit en éthanal ces substances chimiques, un composé toxique. Ce serait selon les scientifiques les causes de la gueule de bois. Grâce à l’alcosynth, ces causes seraient limitées et feraient de cet alcool de synthèse un alcool plus sûr. En plus, avec cet alcool il n’y aurait plus de possibilité d’excès puisqu’à un certain stade de la consommation, la substance est à son niveau maximum.

Comments

comments