Le diabète et la montre intelligente : le pari de Sanofi

Que peuvent bien trouver en commun Sanofi, le groupe pharmaceutique et Google ? Si rien ne semble les réunir, Sanofi a pourtant annoncé dans un communiqué de presse, une alliance d’un nouveau genre qui va réunir les deux entreprises.

Life Sciences et Sanofi, un partenariat d’un nouveau genre

Le contrôle du diabète dans le futur pourrait très bien passer par nos objets connectés. C’est en tous les cas ce que l’on peut penser du partenariat entre Google et le groupe Sanofi. Annoncé le 1er septembre dernier, les deux entreprises ont signé une alliance pour améliorer la prise en charge et les résultats cliniques des personnes atteintes de diabète de type 1 et 2. Une alliance conclue avec Life Sciences, la toute nouvelle division « sciences de la vie » du géant américain de l’internet. L’alliance va ainsi permettre de mettre en place les outils nécessaires pour collecter et analyser les informations qui jouent dans le contrôle du diabète. Les indicateurs tels que la glycémie sanguine ou encore les niveaux sd’hémoglobine A1c notamment devraient être ainsi mieux appréhendés. A terme, cela permettra au patient de mieux gérer sa maladie et réduire ainsi les risques de complications.

La médecine 3.0 au poignet des diabétiques

Avec cette nouvelle alliance, Sanofi suit le pas de l’évolution logique de l’industrie pharmaceutique. Novartis avait ainsi déjà entamé le pas il y a quelques mois en lançant des lentilles destinées également aux personnes diabétiques. Sanofi compte ainsi proposer le même type de service mais avec plus d’informations accessibles depuis une montre connectée. Le marché du diabète représente une part énorme dans le monde en raison de la progression de l’obésité. D’ici 2035, selon la Fédération internationale du diabète, la planète comptera plus de 592 millions de malades du diabète.

Comments

comments