Les antioxydants comme protecteurs vasculaires

A l’époque où les troubles cardiovasculaires constituent l’une des principales causes de décès, il est utile de préciser que de nombreux antioxydants protègent les parois vasculaires, en évitant les risques de fragilité, en limitant les risques de thrombose ou de troubles veineux. Bien sûr, un suivi médical est nécessaire dans ces types de pathologie, ne serait-ce que pour constater les évolutions positives liées à la prise de ces antioxydants. Parmi les meilleurs antioxydants protecteurs vasculaires, nous pouvons citer le ginkgo biloba, une plante qui a été capable de résister aux effets des radiations nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki. Les feuilles et le bourgeon de cet arbre possèdent des effets puissamment protecteurs des parois des vaisseaux sanguins. Parmi les autres antioxydants utiles, nous pouvons citer le jus d’herbe d’orge, les extraits d’agrumes, riches en rutine notamment, mais aussi des champignons comme le maitake ou le shiitake.

Les antioxydants comme facteur anti-vieillissement

On recherche toujours à limiter les effets du vieillissement, que ce soit sur la peau, mais aussi au niveau de la performance musculaire et de l’ensemble de notre organisme. Parmi les compléments alimentaires, nous pouvons citer d’une part le curcuma, rendu célèbre comme alicament anti cancer par Servan Schreiber, mais aussi les champignons comme le chaga, dont l’écrivain russe Soljenitsyne fit l’éloge dans son livre le pavillon des cancéreux. Le chaga est notamment un très puissant cicatrisant des muqueuses, si bien qu’on peut aussi l’employer pour restaurer la qualité des muqueuses intestinales. Un autre champignon possède des propriétés anti oxydantes tellement puissantes que les japonais et les chinois l’utilisent comme facteur antiride et comme protecteur vis-à-vis des effets des radiothérapies. Ce champignon est la trémelle fuciforme, champignon cultivé en extrême orient, et dont l’usage commence à arriver en Europe.

Autres usages des antioxydants

Certains conseillent les antioxydants comme adjuvants aux traitements du cancer. Plus généralement, ces produits permettent une meilleure cicatrisation des tissus affectés par cette maladie. De plus, selon de nombreux chercheurs russes et chinois, le chaga est même l’un des plus puissants anticancéreux qui soit, et mérite donc de figurer en première place comme adjuvant aux traitements classiques.

Ces compléments alimentaires ne doivent évidemment pas être pris n’importe comment. Aussi vous sera-t-il utile de recourir à un vrai professionnel capable de bien vous conseiller les compléments alimentaires qui vous seront les mieux ciblés.

Comments

comments