Les différents symptômes allergiques

Une allergie se développe suite à une exposition fréquente à un allergène. Des symptômes commencent alors à apparaître. Ils peuvent être différents selon le type d’allergène mais aussi selon l’individu. Cependant, certaines manifestations sont fréquentes, ce qui permet de diagnostiquer l‘affection.

Les allergies cutanées

Une allergie peut être cutanée. On distingue ainsi l’urticaire et L’eczéma atopique.

L’urticaire se manifeste par des plaques rouges ainsi que des démangeaisons. Il s’agit d’une réaction inflammatoire de la peau durant laquelle on distingue des lésions semblables aux piqûres d’ortie. L’urticaire survient suite  à des piqûres de guêpes ou d’abeilles ainsi que d’autres hyménoptères, mais aussi à cause d’une allergie alimentaire ou médicamenteuse.
Quant à l’eczéma atopique également appelé dermatite atopique, c’est le nourrisson qui y est le plus exposé. Le symptôme de cette allergie est souvent l’apparition de plaques rougeâtres sur la peau. Des démangeaisons peuvent ensuite survenir sur les joues et le front.

Les allergies respiratoires

On compte beaucoup d’allergies respiratoires.

On distingue en premier lieu la rhinite allergique qui représente une inflammation de la muqueuse nasale. Cela engendre des éternuements fréquents, un écoulement nasal, des démangeaisons au niveau du nez, ou encore une obstruction du nez.
L’asthme peut aussi être considéré comme étant une allergie respiratoire chronique. Le patient présente des  gênes à respirer et une hyperréactivité des voies respiratoires. Les symptômes de l’asthme sont la toux, l’essoufflement, les sifflements,  et une sensation d’oppression au niveau de la poitrine.
Il y a aussi ce qu’on appelle conjonctivite allergique qui est aussi une inflammation de la membrane tapissant la partie interne des paupières et le devant de l’œil. Ce dernier devient alors tout rouge et larmoyant, accompagné d’un œdème des paupières, de sécrétions et de démangeaisons.
Le choc anaphylactique, lui, est un stade assez avancé de l’allergie respiratoire. Il se manifeste par une perte de connaissance qui peut entraîner le décès du patient. Ce dernier présente alors des signes de fatigue, une accélération du rythme cardiaque, la chute de la pression artérielle, des urticaires, des démangeaisons, des toux, une difficulté à respirer, une crise d’asthme, des nausées, de la diarrhée, des vomissements, un malaise, etc.

Comments

comments