Réduire les risques d’asthme grâce aux omégas 3

Réduire les risques d’asthme chez les enfants grâce aux omégas 3 ? Comment ces acides gras peuvent avoir un tel effet bénéfique ?

Propriétés anti-inflammatoires des omégas 3

En général, les populations qui incluent de grandes quantités de poissons dans leur alimentation sont rarement touchées par l’asthme. Ces acides gras ont des propriétés anti inflammatoires, et permettent de réduire les risques d’asthme, qui est une inflammation chronique des bronches.

Effets sur les femmes enceintes

Selon une étude réalisée par des chercheurs au sein de l’université de Copenhague, les risques de développement de l’asthme chez l’enfant sont amoindris si leur mère consomme des omégas 3 durant la grossesse. Pour pouvoir mener à bien cette étude, une population totale de 736 femmes enceintes a été choisie. Elles ont été suivies depuis leur grossesse, et encore quelques années après. À partir du 6ème mois de grossesse tous les jours, elles ont ainsi consommé chaque jour 2,4 grammes d’acides gras essentiels, sous forme de gélule. Ce dernier trimestre de grossesse correspond en effet à la période où les poumons du bébé se développent. Les enfants faisant l’objet de l’étude ont été suivis jusqu’à leurs 3 ans au minimum. D’autres ont même été suivis jusqu’à ce qu’ils aient atteint 5 ans.

Réduction de l’asthme

La moitié des sujets de l’étude ont consommé des omégas 3 qui provenaient d’huiles de poisson.Les autres femmes enceintes avaient suivi un traitement à base de placébo, contenant essentiellement de l’huile d’olive. Il s’est ainsi avéré que ceux qui dont la mère avait consommé de grandes quantités d’oméga 3 durant leur grosse avaient une réduction d’asthme de plus de 31%.De plus, l’augmentation de la consommation d’oméga-3 chez la femme enceinte ne présente aucun danger ni pour le fœtus ni pour la maman. Il serait même fortement recommandé de continuer à consommer des omégas 3 durant l’allaitement.

Comments

comments