Une puce pour détecter de nombreuses maladies dans l’haleine

Détecter certaines maladies dans l’haleine grâce à une puce ? Véritable révolution dans le monde médical, cette nouvelle technique pour détecter des maladies présente de nombreux bénéfices.

Une puce pour la détection de maladies dans l’haleine

L’haleine de chaque personne présente des composés organiques volatils, qui sont des très légères molécules. C’est en se basant sur ces faits que des chercheurs israéliens se sont focalisés pour trouver le moyen de détecter les maladies dans l’haleine même des patients.Ils ont alors mis au point une puce de détection basée sur l’haleine. Lors de leurs analyses, ils ont pu établir que l’haleine des patients examinés renfermait une empreinte volatile unique propre à chaque maladie.Cette détection a été possible grâce aux nanoparticules en or dont est composée la puce.

Efficacité prouvée

Pour parfaire leurs résultats, les chercheurs ont pris une population de 2808 individus. Ils ont ensuite procédé à l’analyse d’échantillons d’air chez 1404 personnes. L’efficacité de ce petit bijou de technologie a atteint les 86%, ce qui est indéniablement une réussite en la matière. En plus des résultats probants obtenus lors des tests de cette puce, cette méthode de détection présente aussi l’avantage de ne pas être très onéreuse. Elle peut en plus être facilement manipulée.

Quelles sont les maladies ainsi détectées ?

Plus de 17 maladies, dont plusieurs cancers, peuvent être détectées par cette puce. Parmi celles-ci, il y a les cancers du côlon et du rectum, de la vessie, de la prostate, du poumon, du cou, de la tête, de l’ovaire, du rein et de l’estomac. Cette puce permet aussi de déceler la maladie de Crohn, celle de Parkinson. Il y a aussi la rectocolite hémorragique, la sclérose en plaques ou le syndrome de l’intestin irritable. Ce gadget aide à détecter la pré-éclampsie, l’hypertension artérielle pulmonaire, la sclérose en plaques ou la maladie rénale chronique.

Comments

comments